De noite eu rondo a cidade
A lhe procurar, sem encontrar
No meio de olhares espio
Em todos os bares
Você não está...

Volto prá casa abatido
Desencantado da vida
O sonho, alegria me dá
Nele você está...

Ah! Se eu tivesse
Quem bem me quisesse
Esse alguém me diria
Desiste, essa busca é inútil
Eu não desistia ...

Porém com perfeita paciência
Volto a te buscar
Hei de encontrar
Bebendo com outros rapazes
Rolando dadinhos
Jogando bilhar...

- Maria Bethânia, Ronda (on YouTube)

3 comments:

JiEL said...

Dommage je ne lis pas cette langue là...

ET je ne suis pas du genre cigarette mais je ne refuse jamais refusé une bonne pipe.

another country said...

C'est du brésilien, le texte d'une chanson de la très célèbre Maria Bethânia (lien vers la chanson sur YouTube en bas du post).

Traduction à la louche, vite fait, bien fait :

La nuit, je fais le tour de la ville
A ta recherche, mais je ne te trouve pas
Au milieu des regards espions
Je fais la tournée des bars
Mais tu n'es nulle part...

Je rentre à la maison épuisé
Désespérant de la vie
Mes rêves m'apportent un peu de joie
Car dans mes rêves, tu es présent.

Ah ! si quelqu'un
Tenait suffisamment à moi
Ce quelqu'un me dirait :
"Laisse tomber ! C'est perdu d'avance !"
Mais moi, je refuse d'abandonner...

Au contraire, avec une patience infinie
Je continue à te chercher
Je finirai par te trouver
Buvant un verre avec d'autres garçons
Jouant aux dés
Penché sur une table de billard...

La chanson est ici



JiEL said...

Belle traduction merci!

Il y a un peu de mes sentiments présentement exprimés ici.

Pour avoir connu assez «intimement» quelques brésiliens, ils sont HOT HOT HOT..