dans les cogitations du lit...


















































"L’homme est lâche dans le rêve, dans le réveil, dans les pensées du matin, dans les cogitations du lit. Il est lâche dans la pose horizontale."
-- Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt, Journal des Goncourt : Mémoires de la vie littéraire (1863)

5 comments:

JiEL said...

HAAAA!
Quel beau florilège sur lit de vie......

D'ailleurs je me sens tout italien ici.
J'en suis «ravi-o-lit» me sentant comme un belle pâte molle languissante dans une matinée d'automne.

Douceur et chaleur des draps qu'on a peine à quitter.
C'est encore plus difficile quand on a le corps chaud d'un amant près de soi.

another country said...

"Ah ! l'importunité de ces êtres à qui notre cœur ne s'intéresse pas, et qui nous ont choisis, et que nous n'avons pas choisis ! - si extérieurs à nous, dont nous ne désirons rien savoir, dont la mort nous serait aussi indifférente que la vie... et pourtant ce sont ceux-là qui remplissent notre existence." - François Mauriac

yves said...

vous faites dans la minute culturelle ! bravo !
le lit ? c'est tout de même là que je m'entraîne : couché ! pour un guetteur d'avions, le lieu d'entraînement parfait.
sinon, pour faire des galipettes, super-extra !

another country said...

Les frères Goncourt sont-ils dans le vrai ?... Sans doute. Chacun souhaite d'ailleurs mourir debout, au sens propre comme au sens figuré.

Bibliothèque Gay said...

Très belle série.Merci.