Tuesday, March 10, 2015



Ron Donoughe, Winter Dusk, 2014

Who are the hapless ones to whom evening brings no solace?
- Charles Baudelaire, Evening Twilight, Little Poems in Prose

Quels sont les infortunés que le soir ne calme pas ?
- Charles Baudelaire, Le Crépuscule du soir, Petits Poèmes en prose

2 comments:

unnu said...

En haut ma grand-mère qui prépare le diner, nous, nous jouons avec le vieux monopoly de nos tantes nous rions, nous arrangeont les règles à notre fantaisie.
En bas, à la librairie grand-père attend les derniers clients,souvent des profs qui viennent chercher une commande au dernier moment.
Tout une epoque feutrée douce et heureuse

another country said...

Exactement.

"le soir, en fumant et en contemplant le repos de l’immense vallée, hérissée de maisons dont chaque fenêtre dit : « C’est ici la paix maintenant ; c’est ici la joie de la famille ! » (Charles Baudelaire
Petits Poèmes en prose)

Ce tableau est à meubler comme une maison de poupées. Chacun peut donner à ces fenêtres éclairées l'arrière-plan qu'il souhaite ou qu'il imagine. C'est une auberge espagnole, un Rorschach révélateur de notre propre paysage intérieur : "Une atmosphère obscure enveloppe la ville/Aux uns portant la paix, aux autres le souci."