Friday, April 24, 2015



4 comments:

Silvano said...

Voilà qui me laisse coi, quoi.

another country said...

Je comprends...

unnu said...

Coa coa
C'est une grenouille en grenouillère.
Qui chante dans la cressonière.
Des Jolies cuisses qui frémissement.
Tout un corps et à cri,qui chante la jeunesse.
Tout de blanc sous vêtements excitant
Vêtu et dévoilé.

another country said...

Curieuse coïncidence que cette allusion aux grenouilles... Je postais justement hier sur ma page FB un haïku de Issa, que je ne manque pas de vous livrer :

“Autour de ma cabane
les grenouilles rabâchent –
tu vieillis, tu vieillis”
— Kobayashi Issa (1763-1827)