Saturday, April 18, 2015


L'Hermione

Trois-mâts de 65 mètres dont la coque mesure 44,20 mètres de long pour une largeur de 11,20 mètres, L'Hermione est la reproduction à l'identique de la frégate qui permit à Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, de rejoindre la côte est des Etats-Unis en 1780 pour soutenir les indépendantistes opposés à la tutelle britannique. Car L’Hermione est un navire de guerre : 26 canons tirant des boulets de 12 livres sur les navires anglais. C’était en 1780, au large des côtes américaines.
Presque deux siècles et demi plus tard, L’Hermione reprend la mer vers le Nouveau Monde. Départ prévu ce samedi 18 avril 2015. L'Hermione est attendue le 5 juin à Yorktown, où les troupes américaines et françaises remportèrent le 19 octobre 1781 une bataille décisive contre les Anglais, avant de faire une dizaine d'escales, notamment à Philadelphie et à Boston...












L'Hermione a appareillé, samedi 18 avril, pour les Etats-Unis. Voiles
ajustées, amarres larguées, l'Hermione a quitté l'Ile d'Aix dans la soirée.


L'Hermione au large de la Corogne, escortée par la frégate  "Provence"


L'Hermione quitte Las Palmas, Canaries

9 comments:

JiEL said...

Magnifiques photos.

On a commencé sa construction en 1997 et terminée en 2014.

Alors que l'originale fut construite en quelques mois seulement...

Faut dire que de nombreuses recherches furent nécessaire pour pouvoir faire une vraie réplique bâtie à la manière du XVIII ième siècle.

another country said...

Magnifique bâtiment.

another country said...

(Sous certains angles, l'Hermione me rappelle La Licorne...)

JiEL said...

Oui, c'est vrai...

Quel beau bâtiment de mer.

another country said...

Il va nous en falloir, des mousses, et pas que dans les haubans... :)

JiEL said...

"Moussons" la venue des JOLIS candidats...

On en a déjà beaucoup dans nos filets. Tu te souviens?

another country said...

Certes, mais pour manoeuvrer une telle barque, il va falloir du monde ! :)

JiEL said...

Partons la mer est belle, embarquons nous pêcheurs
Guidons notre nacelle, ramons avec ardeur
Au mât hissons les voiles, le ciel est pur et beau
Je vois briller l'étoile qui guide les matelots.

Autre chanson traditionnelle..

another country said...

Quand je regarde la dernière photo de ce post, sans l'agrandir, j'ai l'impression qu'il suffirait de briser le grand mât pour y découvrir, enroulé sur lui-même, un parchemin au message énigmatique... Quelle ressemblance avec La Licorne !