Saturday, May 02, 2015


Quand les Français
vendangeaient la Louisiane



Il y a 212 ans (et quelques jours), le 30 avril 1803, la France vendait la Louisiane (en orange sur cette carte) aux Etats-Unis pour 15 millions de dollars (une bouchée de pain). En 1803, la Louisiane représentait près de... 22% de la superficie actuelle des États-Unis et dépassait 2 millions de km2. (U.S. Embassy France)

7 comments:

JiEL said...

Hé oui au même titre que la France céda la Nouvelle France en 1763.

**Au terme de la guerre de la Conquête, la Nouvelle-France tomba sous occupation militaire britannique de 1760 à 1763. À la suite du traité de Paris de 1763, le Royaume de France ne conserva que ses territoires aux Antilles ainsi que l'île de Saint-Pierre-et-Miquelon.**

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-France

Une terre pourtant riche en tout point que Voltaire dénigrait en disant que «c'était que quelques arpents de neige...»

On s'est toujours senti délaissé par la «Mère Patrie» pour moulte raisons...

Mais on ne refait pas l'histoire.

another country said...

Absolument. A noter qu'une partie du Michigan et de l'Illinois appartenaient eux aussi à la Louisiane. Dommage qu'on ne puisse réécrire l'Histoire... L'Amérique aurait valu que Louis XIV et Napoléon se battent pour elle et foutent les Brits dehors.

Celeos said...

Dans l'histoire fictionnelle, on s'interrogera sur la manière dont les Français auraient alors "négocié" avec les "natifs" l'usage du territoire, comme ils l'ont fait avec l'Afrique et l' "Indochine". Dans les rapports de domination, je ne crois pas que la nationalité change quoi que ce soit, hélas.

another country said...

"Mais enfin, ce ne sont pas des déménageurs ! Ce sont des envahisseurs... Attila n’a jamais remboursé un seul centime, ça se saurait ! Ils ont tous les droits !"

Non, cette citation n'est pas tirée de la Brevísima relación de Las Casas... :)

JiEL said...

En Nouvelle France, c'est notoire et historique que les Français s'étaient associés au Peuples Hurons, Algonquins, Malacites et Outawais contre les Iroquois qui, de leur part, étaient à la solde des anglais.

On peut dire que «ça brassait» pas mal à ces époques là..

Malheureusement les français ne croyant pas aux possibilités de cette Nouvelle France, malgré les grandes découvertes qu'ils y avaient faites avec De La Verendry, Champlain, le Père Marquette et Louis Joliette etc, ont préféré brader notre terre...

On ne refait pas l'histoire mais elle aurait pu être différente comme sur les îles de St-Pierre et Miquelon...

another country said...

Oui, c'est bien dommage. Je me demande si les Français se sont jamais intéressés à quoi que ce soit, d'ailleurs. Un peuple assez parasite, en fait.

Celeos said...

I agree :D