Tuesday, July 07, 2015



18 comments:

Celeos said...

C'est fou de voir la somme de haine que peuvent véhiculer toutes ces petites images ! Doxa pas morte...

another country said...

Meuh non !...

Celeos said...

Meuh si ! Mais ça me donne un peu de grain à moudre pour un prochain billet !
Sinon, ces garçons sont toujours aussi beaux !

JiEL said...

En lisant cet article on comprend comment les chers grecs ont creusé eux même leur propre «abysse»...

http://plus.lapresse.ca/screens/efb3559d-f1a8-4a8b-9790-4557b9b84291%7C_0.html

another country said...

C'est moi qui vais faire les frais de votre ire ?... :(

another country said...

Je me méfie des Grecs et des cadeaux qu'on leur fait. (Je me mets +10 pour celle-ci ; il fallait la trouver !)

Who needs a horse tha big, anyway?

another country said...

*that

Celeos said...

Je viens de lire l'article recommandé par notre ami JiEL. Je ne sais pourquoi, mais j'ai pensé immédiatement au "Protocole des sages de Sion". La teneur est la même. Ce déchaînement est étonnant, et pour le moins totalement irrationnel. Je propose d'en rajouter :
"les Grecs sont tous pédés, ils baisent avec leur mère et ils mangent leurs propres enfants, si, si, c'est écrit ! Attention, les Grecs arrivent, ils ont des nez crochus et vont bientôt débarquer dans l'Europe de l'Ouest avec leurs Porsches pour finir de piller les banques suisses, au secours !"

Saxo said...

C'est vrai qu'en France nous n'avons pas de dettes, pas de déficit budgétaire, pas de chômeurs, pas de pauvres, pas de corrompus...
Mais c'est la Grèce qui a inventé la démocratie!!!

JiEL said...

Vous exagéré Celeos...

On a certes certains préjugés envers nos amis grecs mais pas plus que pour les écossais qui sont avares, les italiens qui sont tous de mafieux ou machos, le français qui sont vantards et bavards, les noirs qui ont de GROS zizis etc....

Faut quand même voir que la Grèce a vécu au dessus de ses moyens et là va pleurer de l'aider...

Personnellement j'en ai rien à foutre seulement que les téléjournaux nous cassent les oreilles avec TOUT ce qui se passe dans ce pays...

Bon, soyons «politically correct» et disons qu'on aime la Grèce comme pays touristique et berceau de la démocratie..

Pour le moment, ils sont plus «démo-CRASSE»... LOL !

another country said...

(Je crois que le dessin est à prendre au second degré, Deligne étant connu pour ses idées "de gauche". En outre, si je peux me permettre d'être un instant personnel, c'est ce second degré qui m'a fait sourire et m'a incité à publier ce dessin -- dont je savais très bien qu'il susciterait la controverse.)

Celeos said...

Eh oui, c'est toute l'ambiguïté d'un dessin : il peut être pris dans de multiples sens. Pour autant, lorsque les esprits sont échauffés, et que dans le concert des commentateurs européens qui n'ont de cesse de trouver des boucs émissaires au fiasco européen, l'humour se fait dans le sens du vent dominant, on a le droit de trouver ça pour le moins curieux.
JiEL, visitez la Grèce : vous verrez un beau pays, des gens attachants, et vérifiez par vous-même si tout ce qui est écrit par Gaëtan Frigon est vrai ou non. J'ai passé quelque temps en Grèce au début de la crise : les salaires dans ma profession étaient déjà inférieurs presque de moitié avec ceux pratiqués en France. Le coût de la vie ? identique à celui de la France. Les hôpitaux ? inabordables. Le transport? Très cher. Partout, déjà mendiants, pauvreté, abandon de l'agriculture, car les choix européens en avaient décidé ainsi. Deux familles, deux clans, se partageaient depuis des décennies le pouvoir : les Caramanlis, droite modérée, arrivée après la période des colonels, et les Papandréou, tous deux à la solde des Américains (USA). On entretient en Grèce un nationalisme imbécile qui fait la fortune des marchands d'armes allemands et français au prétexte que la Turquie n'est pas très fair play quant à ses frontières (incursions quotidiennes des avions turcs dans l'espace aérien grec) et l'invasion de Chypre en 1974 a laissé des plaies encore saignantes dans la population dont une partie s'est réfugiée dans les îles avoisinantes. Qui est responsable de ce gâchis? Non, ce n'est pas le peuple grec, mais les classes dominantes qui font leur profit de cette situation. A qui l'Europe veut-elle faire payer les frais exorbitants de l'emprunt ? Au peuple, aux petits retraités, notamment. Pardon d'être long, mais le sujet est vaste !

another country said...

@ Celeos : J'ai également failli publier ce dessin... que je trouve excellentissime (comme le sont très souvent les livraisons de Pessin).

JiEL said...

Merci Celeos de vos explications...

Oui, je rêve de visiter la Grèce: Athènes, l'Acropole et le Parthénon, les îles paradisiaques, la mer Égée etc...

Je ne suis allé qu'en France et en Belgique mais mon rêve c'est de parcourir TOUTE l'Europe au complet.

Étant un enseignant en Arts plastiques, artiste et amant de l'Histoire de l'Art, j'ai littéralement «joui» pendant cet unique voyage..

Salutations de Montréal, Canada,

Silvano said...

Mon pauvre petit "jugement" sur la crise en Grèce s'affine de jour en jour, à la lecture de Véhèmes, et au contact d'un ami franco-grec qui aurait voté non au referendum. L'article cité plus haut est en effet effarant de bêtise. Quant au dessin, cher "collègue", je suis bien placé pour savoir que le second degré passe très mal sur le web : dans leur "surfing" fébrile, les internautes prennent les choses au premier degré la plupart du temps.

Celeos said...

@ Another country : que ne mîtes vous préférentiellement le dessin de Pessin, plus pertinent, (mais après tout, vous êtes chez vous, Franck) !
@ JiEL : je me ferai un plaisir de vous communiquer d'excellentes adresses, et notamment des superbes musées dont les kouroi sont un bonheur des yeux...

another country said...

@ Silvano : Je suis iconoclaste par nature. Et grand amateur de second degré.

@ Celeos : J'assume mon choix (voir ci-dessus). BTW, avez-vous vu le dessin que j'ai publié ici-même il y a quelques jours au sujet de ce qu'il est désormais convenu d'appeler "la crise grecque" ?

Celeos said...

Oui, j'avais apprécié cet excellent dessin de Pessin. Ne vous l'avais-je pas dit ?