Thursday, July 16, 2015



Sweet Summer Sweat


18 comments:

yves said...

dodu à souhait. au moins, la caresse n'en sera que plus voluptueuse !
cet air faussement d'abandon me parait une feinte pour mieux m'appâter. hum ?
je m'interroge.

another country said...

Comment résister à un tel appât ?

JiEL said...

Mon cher Yves,

Je pense que ce beau «dodu» est un surveillant de piscine et qu'il va venir me secourir avec un de ces «bouche à bouche» qui va réveiller toutes les parties de mon corps en détresse....

Bon j'exagère un peu mais c'est bon de fantasmer....

Il a juste le beau genre que j'aime... Légèremen musclé et une allure MÂLE..

Je ne lui ferais pas «mâle» à celui-là..

Saxo said...

Kévin Warhol du studio Bel Ami...

another country said...

On dirait un gâteau dans la devanture de chez Pierre Hermé...

another country said...

Les amis de BelAmi sont mes amis... LOL :)

Celeos said...

Attention au tour de taille si vous passez devant la boutique de Pierre Hermé !

another country said...

Rien à craindre si on ne fait que "passer devant"... Faut pas s'arrêter, c'est tout.

another country said...

Vérification faite, Saxo, vous avez raison.

Saxo said...

Vous en doutiez?
Bien que j'aime les tatouages, je trouve le sien dans le cou peu pertinent à cette place.
Pour le reste, tout le reste, un sans faute!
Il faut le voir dans les films, époustouflant.

another country said...

J'aime beaucoup Bel Ami, mais je ne connais pas tous les acteurs. Je cherchais juste à me renseigner sur ce beau jeune homme :) J'ai également un petit faible pour les beaux tatouages, j'entends par là les tatouages originaux et non les sempiternels pictogrammes chinois, dragons asiatiques et autres motifs hawaïens. Je suis moi-même l'heureux propriétaire d'un (beau) tatouage (épaule droite) dont je me demande si mes lecteurs sauront deviner le motif...

yves said...

haaa !
personnellement, AC, si vous le dévoiliez, comme ça, sans crier gare, je suis certain que la fréquentation de ce blog exploserait !
je n'aime pas les tatouages, mais si ça met encore plus en valeur le tatoué... ma doué, je veux bien faire partie du jury.

another country said...

Rien à voir avec le tatouage "à plusieurs dimensions" évoqué par Depardieu dans "Tenue de soirée" (si ma mémoire est bonne)... En projet, l'autre panneau du diptyque avec, sur l'épaule gauche cette fois-ci, un portrait de Calvin et Hobbes -- mais j'hésite encore sur le choix du dessin (et ces saletés de tatouages font un mal de chien, sans parler de la longue période de cicatrisation qui suit l'intervention !)

Celeos said...

Saviez-vous qu'on pouvait également tatouer les chansons ?
Georges Brassens en parle : elle est tatouée, cette chanson, toi l'Auvergnat...

another country said...

Je ne connaissais pas cette version, Celeos.

Vous me permettrez de souligner au passage une légère erreur de transcription, presque impensable sous votre plume, que j'attribue bien volontiers à ces temps de canicule... Le texte de Brassens (j'ai vérifié) s'articule en fait de la façon suivante : "elle est tatouée, cette chanson, touée l'Auvergnat..." et non "toi l'Auvergnat", ce qui, vous en conviendrez avec moi, dynamite la subtilité de la répétition.

Ce que vous ignorez sans doute malgré votre évidente érudition, c'est que le barde de Sète a composé et écrit cette chanson en hommage à l'un de ses amis... couvreur de son état. Les paroles originelles étaient : "elle est à toit, cette chanson, toit d'Auvergnat..."

(Il faut toujours que mes fautes me sautent aux yeux une fois le texte publié. ***sigh***)

Celeos said...

Je suis scotché Franck. Vous avez mille fouets raison. Mea maxima culpa.

Silvano said...

Bel acteur, ce jeune homme ; mais qui manque (après vérifications, car la conscience professionnelle, n'est-ce-pas...) parfois de sobriété dans son jeu, toujours dans le même registre. Merci à Saxo, cinéphile avéré, de nous avoir permis de l'identifier.

Saxo said...

Ah, ah! je vous y prend d'y être allé voir...