Saturday, August 22, 2015


A competitor jumps from the old bridge during a cliff diving competition in Kanal ob Soci,
Slovenia on August 16, 2015. Photo: Srdjan Zivulovic/Reuters

11 comments:

unnu said...

Icare

another country said...

Sacrifice païen ?

yves said...

messieurs, la température au sol est de 28°. celle de l'eau de 15°. notre atterissagge aura lieu dans 4 secondes si la vitesse du vent se maintient. nous vous remercions d'avoir choisi notre ligne hydravion pour ce vol qui...
splash !!! vous pouvez détacher vos ceintures.

another country said...

(Très bizarrement, m'évoque "La lamentation du Christ" de Mantegna. Inconscient, es-tu là ? Les pieds, sans doute...)

Silvano said...

Très belle photo.

Silvano said...

Très belle photo.

yves said...

effectivement, revu la "lamentation". vous avez raison à propos des pieds. je m'émerveille devant votre culture. lu récemment Quattrocento de Stephen Greenblatt. si vous êtes amoureux de l'Italie - comme je le crois - cela devrait vous intéresser. il a aussi pondu une petite merveille sur le grand Will.
Unnu vous a formidablement bien résumé dans un commentaire : il fait bon vivre sur ce blog ! bien à vous. bon dimanche.

unnu said...

Entre icare et Jésus je n'avais jamais fait la relation du fils tué et du père vivant...
L'inversion de l'ordre naturel contrairement a abraham qui retient son geste
Freud lui tue le père
Dure relation mâle.

another country said...

@ unnu : Il y a quelque chose de très christique dans la posture du plongeur. Ne fait-il pas "le saut de l'ange" ? La quasi nudité du corps et la prééminence des pieds au premier plan m'ont rappelé inconsciemment le tableau de Mantegna. (La photo prouve d'ailleurs, s'il en était besoin, que le tableau dudit Mantegna ne respecte pas les lois de la perspective.) La foule massée au pied du pont me rappelle la dernière scène du film de Polanski, "Le Locataire.

Je n'ai pas fait, je l'avoue, le rapprochement avec Icare.

How Freudian can one get!

yves said...

messieurs, je sais bien que c'est dimanche.
il y a parfois encore une messe pour les retardataires.
pouh : christique, ange, sauter, - vous remarquerez que j'ai pris soin de placer une virgule entre le verbe et le nom suivant ! - Jésus, tuer le Père, refaire le Fils, les pieds, lamentation...
mais que vient faire encore Freud ? l'a pas fini de nous turlupiner, çui-là ?
j'applaudis votre immense culture philosophique, néanmoins aujourd'hui, c'est repos. ouf !

unnu said...

Bonsoir Yves
Aujourd'hui c'est lundi et c'est ravioli...
C'est aussi la rentrée litteraire avec environ 600 titres je n'en lirais malheureusement probablement aucun ! J'en suis encore a lire des romans dit de gare, juste pour me divertir.
Par contre mon esprit torturé ne cesse de penser à la vie, à la mort, au sexe, au plaisir, et à méchanceté humaine.
Bref à la politique et a la religion....
Ce saut me fait penser au risque et à la beauté ; la foule est comme l'écho de mon admiration et de mon voyeurisme.
Ce tableau est peint de sperme et de putréfaction, alpha et l'Omega.
Si tu veux Yves je te propose un massage relaxant après ces raviolis......