Tuesday, August 04, 2015



Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'un garçon inconnu, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait le même
Ni tout à fait un autre, et m'aime et me comprend.

Car il me comprend, et mon coeur, transparent
Pour lui seul, hélas ! cesse d'être un problème.










Le poème original, of course, est ici

4 comments:

yves said...

oui, la langue française est une belle langue.
aujourd'hui, c'est noël pour moi : poésie ET un beau roux. j'ai l'impression de le connaitre, mais ?
par contre, l'œil de celui-ci ne laisse pas indifférent.
youpeee ! je suis toujours très gamin. mais tant de beauté m'émeut.
et vous ?

another country said...

Ce blog, on l'aime aussi pour ça...

Celeos said...

Joli détournemment.

Silvano said...

Déposez ce texte, on vous le piquer !