Monday, September 14, 2015



23 comments:

JiEL said...

Un de ces beaux petits garçons de ferme américain.

Les yeux verts (comme les miens..), ce «look» pas rasé que j'aime bien ET des tites zoreilles à manger... De vrais «oreilles de crisse» à déguster... MMMMM !!!

Je l'adopte sur le «champ» de blé..

another country said...

Fresh from the farm. Adjugé, adopté !

Yves le retour ! said...

chez lui, ça sent la verdeur : les yeux, la casquette, le t-shirt, probablement l'étage inférieur aussi ! joli p'tit gars élevé sous la mère et on peut même humer la bonne odeur de frais, de la prairie, de l'herbe coupée, de... ahhh ! youpi !
pourquoi vos messages n'ont-ils pas d'odeur ? à étudier, Francky, mon cher ! pas trop manqué ?

another country said...

Vous avez été fort utilement remplacé par votre alter ego ! J'espère que vous avez fait une belle sortie en mer...

Yves said...

Superbes embruns. Nous nous sommes copieusement fait rincer. C'était le but de la sortie, mais que la côte Cornouaillaise (ça se dit ?) est délicieusement belle : du sauvage comme vous aimeriez. Sans doute semblable à une ballade en moto dans un désert ou un coin sauvage tout du moins. Merci de l'accueil réservé à l'alter ego.

another country said...

Je connais très bien les côtes de Cornouailles, surtout la côte ouest (Padstow). Malheureusement, ce sont probablement les seules eaux au monde où je ne naviguerai jamais : mon meilleur ami y est mort en mer au large de Plymouth, malgré l'intervention très rapide d'un hélicoptère et d'un bâtiment des gardes-côtes britanniques.

Mais je vous envie votre belle sortie et vos embruns. Erwan m'a dit que vous faisiez des aquarelles... Je suis curieux. Si vous avez des scans...

yves said...

même un Tabarly s'est fait manger par sa mer. je reconnais que je ne sors qu'avec des marins expérimentés. mais, le destin décide malgré nous. je suis triste pour vous de la perte de cet ami. mais, il continue de vivre en vous. ne soyez pas triste. son absence vous pèse et le fait de m'en parler le fait exister encore. s'il était dans son élément... vous, en moto, votre passion... acceptons humblement.
je n'ai pas fait d'aquarelles ce coup-ci. suis pas très photo en plus. je tâche de vous faire quelques scans. heu ! le 'wan vous a dit pour les prix ? je blague.

Celeos said...

Zyeux verts.Haute surveillance

another country said...

Comme on dit au Portugal : "Verde, a cor da esperança" (Le vert est la couleur de l'espoir.)

Joli programme.

(Mais j'ai l'impression qu'il y a autre chose derrière votre commentaire, et je passe à côté... Citation ? Allusion ? Je sèche.)

Celeos said...

Référence à la pièce de Genet,où Maurice et Z-yeux verts sont enfermés en quartier de surveillance et dans un dialogue sans solution.

another country said...

Je m'en doutais. J'ai un problème avec Genet. Même "Le condamné à mort" m'est tombé des mains. Mais je crois avoir deviné que vous étiez féru de son oeuvre.

JiEL said...

Je ne suis pas aussi «littéraire» que vous les amis...

Seulement un peu «terre à terre» pour ne pas dire à raz les pâquerettes quand je vois toute cette «ver-dure».....

D'ailleurs, il n'aurait sûrement pas beaucoup à me dire ou faire pour que ma «mâlitude» se retrouve à la «vert-icale»...

Comme disait mon père:" Quand la terre est bonne, la graine pousse.."

Je suis un brin d'herbe grivois mais messieurs, vous en pensiez pas moins aussi... ;-)

yves said...

nous ! penser ? t'es fou ! on pense pas là, on fonce, on défonce, heu, non, j'voulais dire on s'défonce.
sorry, Franck ! le style, bon sang !

j'en connais qui vont commencer à se poser des questions : mais c'est quoi ce style dont ils parlent. moi, je prononce "staille", ouais 'jourd'hui, j'la joue insupportable. farpaitement !

Celeos said...

Il me semble que ce qu'on appelle littérature ne se dissocie pas du goût des brins d'herbe, de l'intérêt pour la terre et les graines où poussent aussi les garçons. Just a few Leaves or grass

another country said...

Toute oeuvre nécessite un terreau (et dans certains cas un terroir). Et parfois, comme dans le cas de l'autre" W.W., quelques "feuilles d'herbe" suffisent, en effet. :)

yves said...

on vous dérange pas les deux-là ? et je vous fais des private jock à outrance. ce blog fout l'camp à une allure ! ça craint.

another country said...

@ Yves : WWWW ? That IS the question.

another country said...

@ Yves : Je viens de me rendre compte à quel point votre prénom et celui de votre conjoint, Erwan (quel beau prénom !), étaient associés à la présidence d'Obama... Hallucinant, quand on y pense.

Yves said...

savez-vous qu'Erwan, c'est Yves en français ? n'est-ce pas mignon ? il en est très fier. je sais qu'Erwan est comme moi : nous avons très envie de vous rencontrer. nous sentons quelques points communs, et votre part de mystère que vous entretenez avec un soin. pour le citer : je suis sûr qu'il est très beau mec mais sa culture encore plus. et ça, c'est the critère ici !
à propos, irez-vous au salon de la moto début décembre ? Erwan a lu ça, je ne sais où. lui, c'est vieux solex, rien à voir.
WWWW : When, What, Why, Where : c'est ça ?

another country said...

Je ne savais pas qu'Erwan et Yves étaient parents. Sympa.

yves said...

désolé, j'ignore ce qui sait passé car mon message est incomplet. je vous demandais le rapport avec Obama et si W = Walt Withman.
merci, je veux pas me coucher idiot ce soir.

another country said...

Le sigle est WWWWD (j'avais oublié le D). Il signifie "What Would Walter White Do?", Walter White étant le héros de la génialissime série US "Breaking Bad".

WWWWD signifie "Que ferait Walter White (le génie du crime) en pareille circonstance ?" Ce sigle, souvent repris sur le Net pas les ados américains, renvoie ainsi à une situation épineuse et inextricable, cornélienne par certains aspects, résolue d'une façon totalement inattendue et particulièrement inventive.

Les initiales de Walter White, identiques à celles du poète américain Walt Whitman (d'où "the other W.W."), ***SPOILER ALERT*** causeront sa perte.

Obama : jeu de mot pourri : ER(Force)Wan et Y(v)es we can. --> Obama

Je sais, c'est pas brillant....

J'ai tronqué une partie de votre comm car excessivement dithyrambique.

yves said...

z'avez UN mec avec une aspirine ? même moche. le mec pas l'aspi... je suis total largué.
sinon, bien fait le tronquage.
ciao.