Friday, September 04, 2015



7 comments:

JiEL said...

Pauvre tit choupinou, il nous montre piteusement sa belle tite bosse....

Tout tendrement et naïvement...

Il y a anguille sous roche..

joseph said...

Comment un créateur peut- il engendrer une aussi horrible dysharmonie de couleurs et la faire porter par un modèle si charmeur? que ne suis je daltonien!

another country said...

"Créateur" est un bien grand mot. Fort heureusement, vous l'avez écrit avec une minuscule.

another country said...

(Plus je vois cette photo et plus il me fait craquer.)

yves said...

faut pas y aller par quatre chemins : il est bandant. moi, ça marche !

another country said...

Et le style, Yves, que faites-vous du style ?*

* Voir Andrew Wyke, dans Le Limier de Joseph L. Mankiewicz, reprochant à Milo Tindle sa précipitation et son manque de poésie lors de la commission d'un cambriolage.

yves said...

sorry.
mon problème dans l'expression, c'est que j'ai passé mon temps à dire le texte des autres. même si le classique m'a "formaté", je perds souvent la retenue. mon complice me rappelle à l'ordre régulièrement.
mais, avouez, il est trop choupinou avec son air de toutou-battu.
ce film fait partie de mes références cinématographiques : l'interprétation des deux comédiens reste un chef d'œuvre. une gigantesque leçon de théâtre pour moi. j'ai su que le tournage avait été houleux entre eux : ce fut à qui damerait le pion à l'autre.
nous sommes terribles. les comédiens sont d'affreux cabotins même dans l'excellence.