Tuesday, September 29, 2015


Eppur si muove...

8 comments:

Celeos said...

Pour dévisser, c'est le pas de vis anglais ?

JiEL said...

Toupie or not toupie, that is the question...

OUFFF! J'ose pas imaginer faire ce manège là NU....

Ça tourne à l'obsession à les voir s'y frotter...

Qui s'y frotte s'y empale... OUPS! Je voulais dire «s'y emballe»..

another country said...

Une fois ces deux-là vissés, impossible de les dévisser : ils ont le vice dans la peau.

another country said...

Excellentissime, Jean-Luc !!! Il fallait y penser ! Toupie or not toupie... :) Un calembour sur les toupies, c'est ce que les linguistes appellent un toupinembour, non ?

JiEL said...

C'était un calembour «shakespearien» dont on dit «cal en bourre» bien du monde...

Faudrait pas que ces deux «dervish tourneur» sur sexe finissent par s'allumer un feu par ce frottement intensif..

Ils ont tellement l'air de s'amuser avec leur petit manège maison ou plutôt un manège sur caleçon..

Bref, j'irais plus sur le «planter la carotte» que les topinambours.
Ils s'approchent en fait de la rotation d'Ur-anus...

Alors ils sont des futurs astronautes en formation sur centrifugeuse..

Tout un programme «spé-cial»...

joseph said...

une pub pour Nivea ou pour Vaseline , pour éviter le cal en bourre!

another country said...

Ou la lévitation magnétique...

another country said...

@ Merci pour l'énorme éclat de rire : Derviches tourneurs du sexe et feu par frottement. J'en ris encore.

La cal en bourre, c'est un peu comme être en cale sèche à Hambourg, non ?