Thursday, October 15, 2015


Carambolages de l'inconscient

December 2014 - Hokkaido Shinkansen train on a test run in Hokuto, Hokkaido.HiRes
December 2014 - Hokkaido Shinkansen train on a test run in Hokuto, Hokkaido (Japan Times)

Claude Monet, Le train dans la neige (1875)
Claude Monet, Le train dans la neige (1875)
Huile sur toile, 59 x 78 cm - Musée Marmottan Monet

11 comments:

another country said...

En découvrant cette (très belle) photo de bullet train nippon dans Japan Times, j'ai immédiatement pensé (les voies de l'inconscient sont impénétrables) au magnifique tableau de Monet ici reproduit et mis en juxtaposition. Je sais : ce blog devient un vrai fourre-tout et fait une place de plus en plus large à mes obsessions et à mes errances. Est-ce le propos d'un blog ? Le propos de ce blog ???

A noter que la photo du bullet train est proposée en très haute résolution et peut être agréablement utilisée en fond d'écran.

JiEL said...

Que de progrès en si peu de temps et ce dans tellement de domaines..

La technologie se développe à un rythme de plus en plus accéléré..

Le problème c'est que nous, les humains, avons toujours le même «cerveau» d'un homo-erectus chasseur-cueilleur..

Selon certains anthropologues, on aurait atteint le maximum de l'utilisation de notre cerveau..

another country said...

La question sous-jacente est : est-il temps d'arrêter ?

another country said...

C'est déjà le cas au Front National. Il y a très longtemps qu'ils ont atteint le maximum de leurs capacités cérébrales.

J'ai toujours été sensible à la thématique du voyage, ma conviction étant que le temps du déplacement, autrement dit le voyage, était aussi important que la destination elle-même. Voyager est un art (qui n'est pas réservé aux riches).

JiEL said...

J'ai oublié de mentionner que c'est peut-être notre limitation cérébrale qui nous pousse à utiliser de plus en plus «l'intelligence artificielle».. (??)

Cependant, derrière toutes «machines» se trouve un cerveau humain aux commandes... Erreur de la machine est une erreur humaine à la base.

D'où les problèmes de faire «totalement» confiance aux «machines».

unnu said...

J'adore ton machin fourre tout.
C'est par ce que je peux y faire mon marché que je viens c'est une grande foire à la beauté.
Entre nous un machin c'est masculin et sa ne sert à rien.
C'est un machin dit on !
Une machine c'est feminin et on ne peut lui faire confiance ?
La fabrique du monde c'est lachine ? : )

another country said...

Merci de ces encouragements, unnu. J'avoue que je me pose des questions sur la vraie nature de ce blog.

Enfin, ce soir, de la matière sérieuse à se mettre sous la dent, avec cette très, très belle photo hivernale du bullet train japonais, et cette reproduction du magnifique tableau de Monet (que je pourrais contempler pendant des heures).

Silvano said...

Ne vous posez pas de question, l'ami : il est bon de se laisser divaguer, l'ennui naissant de l'uniformité, comme disait l'autre.

joseph said...

un machin plein de machines ne peut pas être sans objet et ce face à face tient ses promesses par plusieurs aspects, celui du génie humain qui a créé non seulement des machines à la pointe du progrès dans leurs époques respectives, mais aussi des moyens de nous en faire partager l'image (même si j'ai des doutes quant à la pérennité des images numériques )

Saxo said...

Ce Monet, une merveille!
Il a bien sa place au milieu de tout ces garçons, nos garçons...
Vrai que j'ai un peu décroché ces dernières semaines, mais uniquement à cause de longs textes en anglais, trop d'anglais tue l'anglais.
English m'a tuer(!!!)

another country said...

C'est un de mes tableaux préférés. Evidemment, il faut le voir chez soi. (LOL)

Beaucoup d'anglais, dites-vous... Je fais suivre à la direction.