Sunday, February 21, 2016



15 comments:

JiEL said...

On craquerait à moins....

J'irais bien prendre un «tit cou» avec lui et lui mordiller les zoreilles... MMMMMM !

another country said...

Tu n'es pas le seul !!! :)

yves said...

ahhh ! un marcel, ça vous habille un rien...

another country said...

Mais ce n'est pas un "marcel" ! J'ai appris à faire la différence...

JiEL said...

Au Québec on appelle ça une «camisole» ce qui est en anglais un «wife-beater» ou «tank-top»..

De toute façon, il ne le garderais pas bien longtemps pour aller sauter, ou le sauter, dans la douche.. ;-)

another country said...

Un "marcel", c'est que porte Montand dans "Le salaire de la peur" et ce que Zézette nomme "un tricot de porc" dans "Le père Noël est une ordure"... Pas la même chose, donc. Je ne sais même pas si ça existe encore...

another country said...

"Marcel", voir ici.

another country said...

Je viens de vérifier, ça existe encore, sous les dénominations de "tricot de peau" et "tricot de corps", mais la coupe a radicalement changé depuis les années 50.

La coupe actuelle, à en croire les catalogues, se rapproche de celle du T-shirt ou du tank-top.

La traduction française la plus appropriée (aujourd'hui) me semble être "débardeur" (anciennement vêtement de travail).

JiEL said...

Encore ici, avec «débardeur», pour nous il signifiait un tricot en laine, sans manches, qu'on met par dessus une chemise.

Ce fut à la mode dans les années 1970 ici au Québec et j'en ai porté plusieurs lors de mes premières années d'enseignement (1975-+)

another country said...

Si je ne dis pas de bêtise, le tricot de peau/corps est un sous-vêtement. Le débardeur est un vêtement de travail porté par les débardeurs. Pour moi, ce que porte ce bogoss, c'est un débardeur, pas un "marcel" (sous-vêtement, très échancré et à forte connotation populaire)... Mais je ne suis pas un spécialiste...

yves said...

super les gars. question habillement, chapeau !
en attendant, ce petit bonhomme serait aussi bien tout nu.

another country said...

Oui, Yves, je reconnais que ça fait un peu gonzesse discutant tricot...

Saxo said...

C'est une blouse de gonzesse qu'il a là!

another country said...

Abordons maintenant la problématique lexicale du mot "blouse"...

yves said...

sans blague, à consulter ce blog, envolé le blues...