Monday, March 28, 2016


Daniel Fernandes by Beto Urbano
Daniel Fernandes by Beto Urbano

4 comments:

joseph said...

quel gros chagrin!

another country said...

On se sent une âme de consolateur, n'es-ce pas ?

another country said...

n'est-ce*

JiEL said...

Il est dégouttant de sensualité.....

Ma langue s'offre pour aller sécher ce corps parfait, partout, partout...