Saturday, March 26, 2016


RUSSIA ACCUSES CALVIN KLEIN
OF ‘GAY PROGAGANDA’

Back in 2013 Russia passed an ‘anti-gay’ propaganda law that prohibits ‘non-traditional’ sexual relationships. The author of the bill argued that the West was forcing it “demonic desires” onto the rest of the world and had to be stopped.
Now the Russian government is coming after Clavin Klein.
The brand’s latest ads features sexual diversity and fluidity for its new fragrance, ck2.
Their newest video, #the2ofus, shows two boys flirting with one another and revealing their feelings towards each other with body tattoos saying the phrase “Do you want to…”




Another ad promoting ck2 features a heterosexual couple however, shots showing two men and two women briefly touching has made the Russian government to conduct an investigation.
If Calvin Klein is found guilty of “promoting gay value” then they could be forced to pay up to one million rubles to Russia. (Attitude, March 26, 2016)

2 comments:

Anonymous said...

S'il y a un délit (ou un crime ?) dont CK devrait sans doute "feel guilty" avant même d'être convaincu de l'être (guilty), c'est celui du plus mauvais-goût ! Ces pubs sont nullissimes.
Et cela pour vendre du sent-bon (?) !

Sixte.

another country said...

Ce qui se joue en arrière-plan, c'est la possibilité d'être ouvertement et sereinement* gay en Russie (et dans certains pays de l'ex-URSS). La partie est loin d'être gagnée.

Même si CK se situe, tout au moins partiellement, dans une logique commerciale, cette campagne a le mérite d'accroître la visibilité d'une discrimination et de faire bouger les lignes.


* Par "sereinement", j'entends : sans risquer d'être tabassé par les flics, les loubards (avec la complicité des flics, à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice), d'être incarcéré ou, pire encore, d'être expédié dans un monde qu'on dit meilleur par ses parents, ses voisins, ses collègues ou ses camarades de classe, bref ses proches.


Last but not least, je sens que vous vous faites violence en consultant ce blog, Sixte. Masochisme ou mithridatisation face à un cybermonde et une cyberculture que vous jugez de plus en plus médiocres et indigents ?