Saturday, April 09, 2016


Martin Conte by Lucas Castro Pardo
Martin Conte by Lucas Castro Pardo

3 comments:

yves said...

à part les chaussettes, tout le reste dénote une ouverture abyssale. bref, plus qu'une invitation, un appel au secours (oui, viol me semblait excessif... puis de nos jours, un rien vous fait basculer dans l'enfer).

another country said...

Le viol, c'est quand on veut pas. Or vous, vous voulez ?! Donc, ce n'est pas un viol.

joseph said...

one ouverture plus béante eut paru indécente...