Monday, June 06, 2016


S'il est de nous...

6 comments:

another country said...

Je sais, je sais... Mais je craque sur ce film (et sur le héros, hum...) et je n'y peux rien : c'est plus fort que moi.

JiEL said...

Oui bien compréhensible car j'ai le DVD aussi et c'est une belle histoire d'Amour gai comme on les aime.

another country said...

Je peux être un peu fleur-bleue, pas souvent mais parfois... Enfin... Mais ce film, que j'ai vu les larmes aux yeux (et à chaque visionnage) me renvoie à une histoire personnelle, très similaire à celle du film, que j'ai vécue il y a quelques années avec un certain Yann (sosie de Zach !) et qui, parce qu'elle s'est très mal terminée, a laissé en moi de profondes cicatrices indélébiles. Ceci explique sans doute cela (mais je t'en ai déjà parlé). Bref, coup de blues, un verre dans le nez, "Shelter" en vo, et je finis la soirée en larmes. La vraie gonzesse.

JiEL said...

Bon signe de ta grande et belle sensibilité.

J'ai la même réaction quand je visionne un film «mélo dramatique» où l'Amour est spécial.
Je suis aussi «gonzesse» que toi à la fin et je finis en larmes sous une tonne de tissu mouchoir.

Bon, si le film est un bon XXX gai, les tissus mouchoirs serviront à éponger une autre sorte de «liquide».. ;-)

Bon, encore "TMI", je sors...........

Saxo said...

Saperlipopette! Me voilà sur un blog de gonzesses!!!
Mais pleurer est une fonction naturelle, non?
Ne laissons pas à autrui ce qui appartient à tous!

another country said...

Sages paroles, Saxo, sages paroles...