Tuesday, July 19, 2016


That moment when you realize your time is up.

5 comments:

joseph said...

when time is money , love is afraid!

another country said...

Je ne pensais pas à l'argent -- mais au plaisir accompli. Nous avons tous connu ça, du moins je le pense...

JiEL said...

Une palette de chocolat à consommer plus longtemps...

D'ailleurs, «pas lette» ce jeune Adonis.. MMMMM!

D'après l'allure du lit, on peut imaginer une «lutte» fort érotique..

joseph said...

Vous n'avez jamais connu le déchirement du matin quand il faut tout quitter pour aller au boulot?

another country said...

Comme aurait dit Raoul à propos d'une petite taule de Biên Hoa, pas très loin de Saïgon, les Volets rouges : j'ai connu.

Je pensais à cet instant toujours un peu délicat où deux mecs qui se sont rencontrés dans un bar, etc. se rendent compte, une fois "leur désir accompli" (cf. Cavafy), qu'ils n'ont plus grand chose à se dire ni à faire ensemble, et que le moment est venu pour eux, couple éphémère, de se séparer. Ces brusques désengagements post-coït peuvent être, pour l'un des deux partenaires du moins, profondément blessants, voire humiliants : you know your time is up, comme lorsque vous louez un pédalo pour faire une balade sur le lac...