Thursday, December 29, 2016


à M. - A.


Without You | Artwork by Philip McKay


Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre,
Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant,
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre,
Que serais-je sans toi que ce balbutiement ?

- Louis Aragon, Le roman inachevé (1956)

4 comments:

JiEL said...

SUPERBE image et un texte toujours aussi poignant et d'actualité....

SNIFF! SNIFF! J'ai les yeux inondés.

Esta Noche said...

Et tellement opportun...

joseph said...

Avec la musique de Nilsson, " Without you..." et pourtant je suis un défenseur de la langue française, mais la beauté se niche partout si on veut bien lui prêter tous ses sens

Esta Noche said...

@ Joseph : J'aime ces correspondances.