Sunday, May 28, 2017


love and idleness












3 comments:

JiEL said...

OMFG!

Ce dernier en N&B avec son dos "V" shape, ses tites miches à lècher ET, ET, ses tites zoreilles là..

J'EN BAVE..

chrisbard said...

Obsédé des oreilles, va ! En outre, en plagiant Pierre Dac dans son hyper célèbre réplique à Francis Blanche dans le Fakir Rabindranah Duval, "qu'est-ce que vous entendez par là ? Oh, par là, j'entends pas grand chose", je dirai que par là (les oreilles), on ne peut pas faire grand chose...
Sinon, moi, je dirai, le soleil à rendez-vous avec la lune, mais la lune n'est pas là et le soleil l'attend...
Charles Trenet. Pour ceux qui ne sont pas Français de souche, comme disait notre Nadine Morano nationale, je précise qu'en Français grivois, la lune désigne les fesses (sans distinction de sexe), et le soleil le mâle.
Charles Trenet étant plutôt amateur de garçons que de filles, il est amusant de noter que la censure de l'époque ne s'est pas aperçue que ce texte est pour bonne partie dédié à l'amour entre homme...
Et, une information pour tous les lecteurs de ce blog, et l'auteur de ce blog, j'ai su récemment, que la chanson "nous les amoureux" de Jean-Claude Pascal - ça me rajeunit pas ! - était en fait une chanson d'amour homo, dédié à son amant, et d'ailleurs, quand on écoute et lit les paroles, on note que pas une seule fois le texte dit qui sont "ces amoureux". Concours Eurovision représentant le Luxembourg, 1961, je crois, et personne ne l'a jamais compris, ni censuré. Des fois, elle est belle la vie !

Esta Noche said...

Je ne connais pas les chansons de JC Pascal, mais j'ai appris il y a quelques années qu'il avait une double vie (comme tant d'autres à l'époque). Je vais chercher cette chanson sur YouTube. Trenet me tape sur les nerfs, qu'il s'agisse de ses chansons très cul-cul la praline ou de sa personne très grande follasse. "Douce France", "La mer" font exception (même si les textes sont indigents).
Merci de toutes ces précisions, Chrisbard.