Tuesday, April 16, 2019





le lamentable émoi
Des enlacements vains et des désirs sans nombre



















4 comments:

JiEL said...

O mon dieu pour les no. 3 & 9.

QUEUE dire de plus car j'ai le maxillaire inférieure au niveau du sol….

Des aisselles à explorer avec avidité et une langue bien pendue.
ET, ET, ce garçon dans cet environnement en construction et ce caleçon blanc qui me fait perdre mes moyens et mes mots.

J'en bave, bien sur.

Esta Noche said...

Esta Noche, le blog préféré des escargots.

JiEL said...

Bien dit au moment où je me sens tellement «limace».

Trop souvent au «lit massant» solitairement ma mâlitude en idéalisant cet amant utopique qui habite mon vieux cerveau en manque de douceur de la chair de l'autre.

J'aurais tant à offrir mais personne n'en veut.

joseph said...

...des esquarres, GO! à force d'être sur les genoux à admirer les entrejambes